AGIR OU MOURIR !!!

Ici, vous trouverez toutes les infos sur cette association, qui défend la chasse sous-marine de loisir, en agissant pour l'environnement, en luttant contre les interdictions, contre le permis payant, etc...


Modérateurs : scal, granseb, Modo's

Avatar de l’utilisateur
Orca
Equipe des Modos
Equipe des Modos
Messages : 1999
Inscription : dim. avr. 17, 2005 2:25 am
Localisation : Jamais très loin de la Mer...

Message par Orca » ven. oct. 26, 2007 12:26 pm

Sauf qu'ils sont loin d'être méchant. Ca fait plaisir d'avoir des interlocuteurs qui font rééllement de la gestion est pas de la sanctuarisation pure et dure :itsgood:


On verra ce que ça donnera à la fin après participation de FCSMP et des autres usagers de la Mer... "mouette and sea" :wink:
y a pas que la Daurade dans la vie y a le Denti aussi...

http://vimeo.com/29312240

Avatar de l’utilisateur
cissou6613
Messages : 4
Inscription : sam. oct. 07, 2006 4:41 pm
Localisation : MARSEILLE

Message par cissou6613 » mar. oct. 30, 2007 8:27 pm

Un peu de lecture



Discours de Michel Barnier
CONSEIL SUPERIEUR D’ORIENTATION DES POLITIQUES HALIEUTIQUE, AQUACOLE ET HALIOALIMENTAIRE
PARIS 30 OCTOBRE 2007

Monsieur le Président Dachicourt, Mesdames, Messieurs,
Je tiens à vous saluer toutes et tous dans la diversité de vos responsabilités et je tiens à vous remercier de votre
présence à ce conseil supérieur d’orientation des politiques halieutiques, aquacoles et halio-alimentaires.
Il s’agit du premier CSO depuis longtemps et c’est un moment très important.
Nous allons travailler ce matin ensemble au développement d’une pêche et d’une aquaculture durables
dans notre pays.
Je suis conscient de la crise que vous traversez. Je l’ai constaté lors de mes déplacements sur le littoral,
à Etaples il ya trois semaines et cet été sur la côte Atlantique.
Il nous faut relever ensemble le défi économique. La pêche est confrontée à de grandes difficultés, tant
structurelles que conjoncturelles.
C’est le sujet principal que nous évoquerons aujourd’hui, mais en ayant une vision de long terme. C’est pourquoi
je souhaite préalablement faire un point rapide avec vous sur deux éléments importants :
- les missions sur la réforme de la pêche et le développement de l’aquaculture
- le Grenelle de l’environnement qui vient de s’achever
Nous évoquerons aussi en fin de réunion la création du conseil prospectif de la pêche maritime.
Le contexte est très difficile pour les marins pêcheurs et les entreprises à 3 égards :
· La concurrence : le marché de la pêche européen est ouvert. Nos entreprises doivent faire face à la
concurrence de nos voisins mais aussi des autres pays du monde.
· La hausse du prix du gazole : c’est une donnée qui nous est imposée et contre laquelle nous devons
faire preuve d’imagination et d’audace
· Les conditions de rémunération des matelots. Il n’est pas acceptable que les marins subissent sur
leur feuille de salaire les conséquences de la hausse du prix du carburant
Il faut aider les entreprises à retrouver de la compétitivité et sécuriser les conditions d’emplois et de
rémunération des marins
Pour cela nous devons :
· soutenir les efforts que les entreprises consentent pour maintenir leur rentabilité.
· changer le système de rémunération à la part.
Des dispositifs de soutien sont en place. D’autres mesures, qu’elles viennent de l’Etat ou de la profession,
doivent être encouragées. Nous consacrerons l’essentiel de ce CSO à ces questions.
Néanmoins, deux autres défis doivent être relevés par le secteur. Ces défis sont dans la lettre de mission que
m’ont confiée le Président de la République et le Premier Ministre. Il s’agit des défis écologique (développement
d’une pêche et d’une aquaculture durables) et réglementaire (adapter la Politique Communautaire de la Pêche à
la diversité des situations géographiques et sociales des différentes pêcheries). Sur ce dernier point, je
travaillerai en étroite collaboration avec le Commissaire Joe BORG, qui est en charge de la pêche à la
Commission.
Nous consacrerons l’essentiel des débats aux problèmes structurels du secteur. L’ordre du jour du CSO
est :
1- les missions de réforme de la pêche et de développement de l’aquaculture
2- le Grenelle de l’environnement
3- les problèmes structurels
4- la création du conseil prospectif de la pêche maritime
- 2 -
1- Les missions de réforme de la pêche et de développement de l’aquaculture
1.a- Lancement de la mission sur la réforme de la pêche
Cette mission est confiée à Monsieur Paul Roncière, Conseiller d’État, afin de procéder aux consultations
nécessaires pour élaborer, sans tabou, les propositions qui permettront d’assurer l’avenir de la profession et de
ce secteur d’activité.
Votre secteur, comme le reste de la société française, est confronté à de nouvelles réalités économiques,
sociales et environnementales. La pêche traverse une période de doute : tensions sur la ressource, coûts
de production élevés du fait du renchérissement du prix du gazole, resserrement de la réglementation
communautaire, notamment sur les contrôles.
Pour autant, la pêche est un secteur d’activité essentiel économiquement, socialement et culturellement
pour l’équilibre des territoires français.
Elle doit s’engager résolument dans une politique durable tant du point de vue des ressources qu’elle
exploite que de celui des bénéfices socio-économiques qu’elle retire de ce bien commun.
Je crois que l’ensemble des acteurs de la filière partage un même diagnostic : les structures, les institutions,
les procédures actuelles ne sont plus adaptées.
C’est pourquoi, nous avons identifié trois sujets qui nous paraissent stratégiques : l’organisation
professionnelle, les modalités d’accès à la ressource et le contrôle.
· L’organisation professionnelle doit se réformer pour gagner en simplicité, en efficacité, et s’adapter ainsi
aux nouvelles réalités économiques et sociales de notre pays et de l’Union européenne.
· Concernant les modalités d’accès à la ressource, des progrès significatifs ont été enregistrés en
décembre 2006, avec l’adoption de textes réglementaires sur les modalités de répartition des quotas et des
autorisations de pêche. Néanmoins, le dispositif doit encore gagner en clarté, en simplicité et en
cohérence. C’est dans ce sens que je souhaite que des propositions me soient faites.
· Enfin, concernant le contrôle, notre système s’est considérablement renforcé ces deux dernières années.
Il convient sans doute de faire le point sur notre dispositif, le rendre plus efficace et équitable, y compris à
l’échelle communautaire. En particulier, nous devons amplifier nos efforts de lutte contre la pêche illégale.
Je souhaite que la mission que réalisera M. Roncière soit l’occasion d’une très large concertation avec tous les
acteurs : le monde de la pêche maritime, mais aussi les élus, les scientifiques, les organisations non
gouvernementales. La mission devra également prendre bien en compte, sur chaque sujet, la dimension
européenne. Il ne peut pas s’agir d’un exercice franco-français.
1.b- Lancement de la mission interministérielle sur le développement de l’aquaculture
Cette mission interministérielle (MAP/MEDAD) sur l’aquaculture en France est confiée à Madame Hélène
Tanguy et s’inscrit dans une dynamique communautaire. Elle vise à faire émerger les pistes permettant au
secteur de l’aquaculture français de se développer sur le plan économique, de façon durable et responsable.
La production aquacole augmente régulièrement dans le monde et dans certains pays européens. Force est de
constater que ce n’est pas le cas en France.
Le secteur aquacole français a largement démontré ses capacités de production et ses potentialités. Son
savoir-faire, la performance de sa technologie et la qualité de ses produits sont largement reconnus.
Pourtant, la production se maintient et les exploitations sont confrontées à des difficultés importantes, telles
que les conflits d’usage sur le littoral, ou à des contraintes environnementales.
Le développement économique du secteur aquacole français doit être une priorité.
Cette priorité est affirmée dans le Plan Stratégique National élaboré dans le cadre du nouveau Fonds
Européen pour la Pêche (FEP). Au niveau communautaire, l’aquaculture sera un des thèmes que portera la
France à l’occasion de sa présidence. Je sais que la Commission européenne manifeste également la volonté
qu’une nouvelle dynamique soit engagée en faveur de ce secteur.
- 3 -
Dans ce contexte et afin de dégager les pistes permettant de relancer le développement d’une aquaculture
française durable et responsable, j’ai souhaité, avec mon collègue Jean-Louis Borloo, confier à Mme Hélène
Tanguy une mission interministérielle sur ce sujet. Mme Tanguy associera à ses travaux de nombreux
interlocuteurs : professionnels, administrations, collectivités locales, structures de recherche, structures
intéressées par la protection de l’environnement, usagers du littoral, consommateurs et grande distribution. Elle
s’intéressera aux expériences intéressantes menées à l’étranger.
2.- Grenelle de l’environnement
Le Grenelle de l’environnement qui vient de s’achever a conduit à l’adoption d’un certain nombre de mesures
visant à une meilleure gestion de la mer et du littoral.
Un paquet de mesures très positives incite à l’amélioration de la qualité de l’environnement marin avec,
notamment, la réduction et la prévention de la pollution continentale ou encore la collecte des déchets
flottants, et ambitionne d’éradiquer la pêche illégale des eaux françaises.
D’autres mesures offriront des perspectives d’une meilleure valorisation des produits de la pêche. Je pense
en particulier à la mise en place d’un éco-label en 2008.
Enfin, un troisième groupe de mesures exigera votre plein engagement pour les rendre positives et
compatibles avec vos activités : je pense notamment à la mise en place d’un réseau d’aires marines
protégées ou à la gestion concertée par écosystème.
En l’occurrence, ces mesures ne se réaliseront pas sans vous : il est bien clair pour tout le monde que les
pêcheurs seront étroitement associés à leur mise en oeuvre et devront être proactifs, force de proposition
pour que ces nouvelles initiatives soient vécues davantage comme de nouvelles opportunités que comme de
nouvelles contraintes.
3.- Problèmes structurels de la pêche.
Je sais les difficultés que connaissent vos entreprises face à l’augmentation continue du prix du gazole.
L’État a consenti ces dernières années un effort considérable en versant plusieurs aides au fonds de
prévention pour les aléas à la pêche (FPAP). Plus de 89 millions d’euros ont été versés.
Au regard des lignes directrices des aides d’État il n’est pas possible de reconduire ces aides au
fonctionnement des entreprises. De plus, de telles aides n’incitent nullement les pêcheurs à réviser leurs
pratiques ou à faire évoluer leurs techniques.
Face à la situation actuelle, plusieurs réponses structurelles peuvent être apportées :
1- plans de sauvetage et de restructuration, ce dispositif est essentiel car il doit permettre à vos
entreprises de s’adapter à la nouvelle donne énergétique.
La phase d’audit et de sauvetage est maintenant derrière nous, et la phase de restructuration doit désormais
intervenir.
.
Vous trouverez dans votre dossier le vade-mecum pour la réalisation des plans de restructuration.
Ce document explique les modalités pratiques de leur élaboration.
Vous avez la possibilité d’apporter à la DPMA vos ultimes observations et vous pouvez dès maintenant
déposer vos plans qui seront étudiés sans délai au niveau des Directions régionales des Affaires maritimes.
2- plans de sorties de flotte, ceux-ci vont être signés très prochainement. Le montant total est de 25,5
M€.
Il y a deux plans spécifiques qui répondent aux problématiques particulières de l’anchois (3,5 millions
d’euros) et de la thonaille (3 millions d’euros). Il y a par ailleurs un plan général (19 millions d’euros).
Les plans de sortie de flotte, dans le cadre du FEP, doivent contribuer à atteindre l’équilibre entre les
flottes et les ressources.
C’est pourquoi la proposition qui vous a été faite, et que vous avez pu examiner dans le cadre de deux
réunions du CNPMEM, cible les flottilles qui exploitent les stocks les plus fragilisés ou les quotas en
situation de dépassement structurel.
- 4 -
Pour autant, à l’intérieur de chaque flottille, la priorité sera donnée aux navires en difficulté économique
afin de prendre en compte cette dimension qui est, du point du vue du chef d’entreprise, la motivation première
du recours au plan de sortie de flotte.
Nous prendrons en compte les situations économiques particulières dans le cadre d’un avenant.
Vous avez pu déjà formuler des observations sur le ciblage ou les critères, qui seront prises en compte.
Certains aspects de prise en compte des navires en difficulté doivent être précisés.
La DPMA procèdera aux consultations adéquates en novembre, pour régler ce volet. Dans l’attente, il est
urgent de procéder à la publication des plans de sortie de flotte, pour préserver nos possibilités d’engagement
des enveloppes correspondantes. La prise en compte des ultérieur.
3- Pour répondre aux graves difficultés que vous rencontrez je vous propose de mettre en oeuvre un certain
nombre de mesures dès maintenant au bénéfice des marins et des armements :
- Le report pendant d’un trimestre du paiement cotisations patronales. Je demanderai en réunion
interministérielle que ce report soit élargi à deux trimestres.
- Un abondement de la caisse chômage intempérie de 1,5 millions d’euros. Cet abondement a déjà
été versé au CNPMEM.
- Nous vous confirmons le report du remboursement des avances perçues dans le cadre du plan de
sauvegarde et de restructuration.
- Nous agirons auprès des collectivités locales pour que vous puissiez bénéficier d’un allègement voire
d’une exonération des charges portuaires.
- Sur le régime d’assurance chômage des marins, nous souhaitons son harmonisation avec le
régime de droit commun. Et nous avons demandé que des travaux soient engagés avec les services
du MEDAD.
- Nous mettrons en place un mécanisme de réduction des intérêts d’emprunts au bénéfice des jeunes
patrons pêcheurs qui s’installent (à l’instar de ce qui existe pour les jeunes agriculteurs dans le cadre
du Fonds d’allègement des charges).
- Le gazole ne doit pas peser plus en négatif sur le salaire des hommes d’équipage. Nous devons
travailler tous ensemble sur ce sujet qui est capital pour rééquilibrer les charges au sein des
entreprises de pêche. Je voudrais lancer un chantier concernant un mécanisme assurantiel qui
pourrait permettre de garantir un revenu minimum aux équipages.
En effet, le système de la rémunération à la part, expose les équipages à des revenus très faibles en
périodes de prix bas ou de coûts élevés (comme c’est le cas actuellement). Aussi il nous paraît urgent de
réfléchir aux modalités de mise en place d’un tel dispositif
Je souhaite ajouter des éléments de réponse aux questions plus précises m’ont été posées par le comité
local des pêches du Guilvinec :
- Sur la question des contrôles : nous sommes attachés à ce que les contrôles ne gênent pas la bonne
marche des entreprises. Ils doivent être efficaces et avoir lieu au bon moment. C’est pourquoi j’ai
donné des instructions pour qu’ils soient concentrés à terre en ce qui concerne les navires côtiers.
- Sur la question des chaluts : je partage les préoccupations exprimées par les professionnels et j’ai
donné des instructions pour que les services des affaires maritimes s’assurent de la conformité
des engins de pêche vendus.
- 5 -
- Je rejoins les professionnels qui veulent s’engager pour diminuer la consommation de carburant et
envisager de nouvelles sources d’énergie. Vous me trouverez à vos côtés dans ces projets
novateurs.
- L’utilisation de la TVA sur les produits de la pêche pour alléger les charges qui pèsent sur les
entreprises a été étudiée en détail par mes services. Ce projet fait l’objet, vous le savez, d’une étude
plus approfondie du gouvernement.
4.- Création du conseil prospectif de la pêche maritime.
Il y a une nécessité pour la pêche de moderniser ses outils, pour l’adapter aux réalités nouvelles de la
société française et européenne. Ce constat inclut également le processus d’élaboration des politiques
publiques. Nous croyons nécessaire, en particulier, d’ouvrir le dialogue et la concertation à d’autres acteurs.
La mise en oeuvre d’une politique des pêches ambitieuse implique nécessairement des mutations du secteur en
profondeur et des investissements souvent lourds.
La prise de risque est donc considérable tant pour les acteurs à titre individuel que pour la collectivité, qui
accompagne ces mutations. La société civile attend de nous davantage de transparence et d’ouverture sur
les choix stratégiques opérés par la France en matière de pêche.
A cet égard, nous souhaitons créer un Conseil de prospective et de stratégie des pêches maritimes.
L’éclairage des politiques publiques en matière de pêche qu’il pourra nous apporter s’inscrit dans l’esprit du
Grenelle de l’environnement et permettra une gouvernance renouvelée de ce secteur.
Le CPSPM sera notamment chargé de proposer des plans pluriannuels définis par pêcherie (par exemple,
le thon tropical, le thon rouge, la coquille Saint Jacques) ou par façade, en tenant compte bien
évidemment, à chaque fois, du cadre communautaire ou international dans lequel ces pêcheries sont gérées.
Ce Conseil travaillera sur la base de quelques grands objectifs stratégiques :
- l’objectif de gestion des ressources au rendement maximum durable pour chaque stock,
- la réduction de la facture énergétique,
- la meilleure valorisation des produits, du point de vue de la qualité du poisson et des perspectives de
marché,
- la prise en compte des quotas disponibles et les nouvelles répartitions que pourraient engendrer
les changements de techniques de pêches.
Il n’aura évidemment pas vocation à travailler constamment en formation plénière : des groupes de travail seront
formés pour élaborer les propositions du CPSPM.
Nous souhaitons également que le CPSPM nous propose des orientations pour la recherche et les
investissements et qu’il identifie les financements et subventions nécessaires afin d’aider à la
reconversion.
La composition du CPSPM doit refléter la volonté d’ouverture de ce secteur. Au-delà des acteurs traditionnels, il
sera donc ouvert à des personnalités qualifiées extérieures à la représentation professionnelle, en particulier
du monde scientifique, des ONG et des élus.
Enfin votre dossier comporte un projet d’arrêté. Nous voudrions publier ce texte avant la fin de l’année, afin
que le CPSPM puisse être constitué et se réunir dès le début de 2008. Pour cela, nous souhaiterions que vous
fassiez part au Directeur des pêches de vos commentaires sur cet arrêté avant la fin du mois de novembre.

Avatar de l’utilisateur
pintade
Didiot à plumes
Didiot à plumes
Messages : 576
Inscription : jeu. oct. 09, 2003 2:28 pm
Localisation : dans le même département que le Dabe

Message par pintade » mer. oct. 31, 2007 8:36 am

Pffffffff qu'est ce que ça parle :roll:
En résumé, il dit quoi :oops:
Image
On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui

Avatar de l’utilisateur
jm31
Flèche de platine
Flèche de platine
Messages : 622
Inscription : lun. août 28, 2006 8:07 pm
Localisation : Toulouse

Message par jm31 » mer. oct. 31, 2007 9:24 am

pintade a écrit :Pffffffff qu'est ce que ça parle :roll:
En résumé, il dit quoi :oops:
:plusun: :drink: :lol:
Image

Avatar de l’utilisateur
savoyard
Grand petit tomme
Grand petit tomme
Messages : 3351
Inscription : lun. juil. 19, 2004 4:42 pm
Localisation : 38

Message par savoyard » mer. oct. 31, 2007 9:43 am

Et bien c'est une texte intéressant, et tout à fait lisible. :wink:
"Nos poutrasses c'est vous"
- FRED FACTORY - Pro Staff research&developpement

Avatar de l’utilisateur
pintade
Didiot à plumes
Didiot à plumes
Messages : 576
Inscription : jeu. oct. 09, 2003 2:28 pm
Localisation : dans le même département que le Dabe

Message par pintade » mer. oct. 31, 2007 10:05 am

savoyard a écrit :Et bien c'est une texte intéressant, et tout à fait lisible. :wink:
Aaaaah je savais qu'on pouvait compter sur le Sav' pour nous faire un résumé :lol:
Image
On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui

Avatar de l’utilisateur
kikibateaunoir
Casgiu merzu
Casgiu merzu
Messages : 300
Inscription : jeu. juin 19, 2003 5:35 am
Localisation : corse du sud osani 1ere etoile rantamplan
Contact :

Message par kikibateaunoir » mer. oct. 31, 2007 10:05 am

il dit que la gaz oil :lol:

gare a la gestion par les prud homies
attention aux conflis d usages
pour nous cela risque d etre chaud dans le domaine des partages
de zones
kiki
Image
FCSM Pé- UN TRAIT D UNION-

Avatar de l’utilisateur
cissou6613
Messages : 4
Inscription : sam. oct. 07, 2006 4:41 pm
Localisation : MARSEILLE

Message par cissou6613 » mer. oct. 31, 2007 1:09 pm

merci KIKI :drink:

Avatar de l’utilisateur
salmi
Flèche d'or
Flèche d'or
Messages : 339
Inscription : mar. nov. 19, 2002 7:24 pm

Message par salmi » mer. oct. 31, 2007 1:20 pm

simple
Lors de la crise sur la surpêche du thon et par démagogie, le ministre avait promis aux pêcheurs d'intervenir auprès de la commission européenne.
Bien évidemment, n'importe quel abruti aurait pu constater qu'il ne s'agissait que d'un effet de manche, la position de la commission étant fortement arrêtée et la France ayant déjà fait valoir ses arguments
Ce qui devait arriver arriva, la commission a rejeté la pitoyable tentative du ministre.
Mais bien mieux face à la dernière campagne de pêche, constatant les abus (double du tonnage autorisé), la commission a menacé la France d'une procédure d'infraction.
La France s'étant déjà ramassé une amende de 45 millions d'euroballes elle a pris une position de fermeté et envisage à présent la destruction d'une partie de la flotte de thoniers.
Le texte ci-dessus, c'est le chant du signe d'une profession qui préfère massacrer la ressource dans un but purement mercantile et au mépris d'un avenir prévisible :?
If there is any way to do it wrong, he'll find it.

Capt. Edward A.Murphy Jr.,
à propos d'un technicien
Edwards Air Force Base, 1949

Avatar de l’utilisateur
savoyard
Grand petit tomme
Grand petit tomme
Messages : 3351
Inscription : lun. juil. 19, 2004 4:42 pm
Localisation : 38

Message par savoyard » mer. oct. 31, 2007 2:15 pm

Vous vous souvenez de la sidérurgie, dans les années 80? Et bien là, pour les marins-pêcheurs, ça va être un peu la même chose... :wink: On vous aide à vous démanteler...
"Nos poutrasses c'est vous"
- FRED FACTORY - Pro Staff research&developpement

Avatar de l’utilisateur
salmi
Flèche d'or
Flèche d'or
Messages : 339
Inscription : mar. nov. 19, 2002 7:24 pm

Message par salmi » mer. oct. 31, 2007 2:29 pm

C'est exactement çà, dans l'hypothèse de la sidérurgie l'état a arrêté de remplir un tonneau percé pour ne pas perdre du fric, pour les pêcheurs idem sans parler du fait que la commission ne leur laissera pas le choix.
Je ne sais si l'un d'entre vous a vu le reportage et entendu les propos du patron des thoniers lors de l'incident "Greenpeace" mais nier la réalité à ce point c'est hallucinant
:shock:
If there is any way to do it wrong, he'll find it.

Capt. Edward A.Murphy Jr.,
à propos d'un technicien
Edwards Air Force Base, 1949

Avatar de l’utilisateur
savoyard
Grand petit tomme
Grand petit tomme
Messages : 3351
Inscription : lun. juil. 19, 2004 4:42 pm
Localisation : 38

Message par savoyard » mer. oct. 31, 2007 7:28 pm

Oui, je me souviens d'avoir vu ça dans l'émission "Streap-tase", d'ailleurs, si jamais quelqu'un possède un enregistrement, je suis preneur!!! :D :wink: En tous cas, d'un point de vue écologique, si l'attaque contre chalut et pêche illégale porte, ce ne sera pas plus mal. D'un point de vue humain, c'est bien dommage pour les matelots, espéront que les plus raisonnables ne vont pas trinquer avec les autres...mais je n'ai pas trop d'illusion à ce sujet. Bref, je me demande comment cela va se concrétiser, mais à mon sens, cela va faire comme les mineurs et les métallos, un grand creux de vague, beaucoup de noyés, pas mal de reconversions forcées, du désespoir. Et au large, les consortiums nageront dans le bonheur et continuerons les dégâts!!! :(
"Nos poutrasses c'est vous"
- FRED FACTORY - Pro Staff research&developpement

casper13
Messages : 4
Inscription : jeu. mars 01, 2007 4:54 pm

Message par casper13 » ven. nov. 02, 2007 10:08 pm

bonjour, je ne parle pas souvent, mais en ces tempsje vais me permettre quelques petites phrases.
Je suis comme vous tous un passionné de CSM, mais aussi un licenciéFNPSA comme j'ai été un licencié FFESSM en ses temps glorieux.
Ceux qui pensent que la fnpsa est élitiste se trompent et demandez à votre représentant lors de la réunion du 24/10 du GIP si Mr .........RESPONSABLE DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT DE LA fnpsa parlait aux noms des compétiteurs ou bien aux noms de tous les passionnés que nous sommes.
Ce que je veux dire c'est que dans ttous les sports, il y a une fédération qui gère les interets de tous, des clubs qui permettent l'éducation, l'apprentissage afin que les risques inhérents à la pratique du sport en retire les plaisirs; et dieu sait que notre sport est dangereux.
Dans chaque sport, il doit y avoir une école, ou l'on parlera des techniques, du materiel, des poissons, des lieux de peche, mais aussi des dangers de notre sport....
Quelques personnes oeuvrent en ce sens au sein de la FNPSA car ils ne peuvent pas DDJS oblige faire autrement, le sport a toujours été reglementé et c'est ici qu'une fédération intervient. Je ne critique nullement votre initiative mais bien au contraire je l'approuve et vais dans son sens mais ce que je veux dire c'est que notre sport est trop individualiste et l'on ne pense pas assez aux jeunes.
Qui parmi vous a appris a pecher seul, qui a entendu des syncopes.....
Un club comme il en existe dans tous les sports peut et doit penser aux autres et non pas seulement à soi.
La FNPSA est jeune, des sportifs ont sacrifié leur carrière pour ce projet et non pas seulement pour les competitions.
Si vous ne connaissez pas le club scolari sur marseille, je vous invite à vous renseigner au magasin ZONE BLEU et vous verrez qu'une iddée un peu moins égoiste de notre sport est en train de naitre.

Merci pour votre attention.
J'espere que mon mesage aura été compris de tous et va tout à fait dans votre sens, il a simplement vocation à éclaicir quelques points.
Gilles (mat) a été renvoyé dans ses chaumières, alors que ce dernier ce bat comme un diable pour notre sport.

Avatar de l’utilisateur
savoyard
Grand petit tomme
Grand petit tomme
Messages : 3351
Inscription : lun. juil. 19, 2004 4:42 pm
Localisation : 38

Message par savoyard » sam. nov. 03, 2007 10:11 am

Nous sommes en contact avec les personnes que tu évoques. :wink: Simplement, la maison brûle, il y a des meubles à sauver, mais pour nous, ce n'est pas la compèt qui est prioritaire, ni la notion de sport, simplement une activité traditionnelle de pêche, pas forcément un truc de fou, peut-être juste de temps en temps aller se faire un poulpe pour la salade... :D
"Nos poutrasses c'est vous"
- FRED FACTORY - Pro Staff research&developpement

Avatar de l’utilisateur
diamoxlecat
petite foëne
petite foëne
Messages : 72
Inscription : jeu. juin 17, 2004 9:04 pm
Localisation : marseille

Message par diamoxlecat » sam. nov. 03, 2007 10:54 am

Pour avoir discuté hier soir pendant pres d'une heure avec casper le kangourou je peux t'affirmer Sav que certaines personnes à la FNPSA ne defende pas uniquement la notion de compétition.Je ne les connais pas tous loin de là mais crois moi casper partage la même notion de chasse loisir, simple activité grisante et necessaire à notre équilibre psychologique.

Et puis casper question poulpe il s'y connait :roll:
Ouèp, c'est pas encore ce soir qu'on va manger du poisson !

Avatar de l’utilisateur
Orca
Equipe des Modos
Equipe des Modos
Messages : 1999
Inscription : dim. avr. 17, 2005 2:25 am
Localisation : Jamais très loin de la Mer...

Message par Orca » sam. nov. 03, 2007 11:56 am

Le problème et vous le dites vous même, c'est que ce sont quelques personnes qui ce battent comme des diables avec une très mauvaise com en plus. Ceci n'est pas dis en mal contre ces personnes, au contraire... mais sans moyen et sans aide, ils ne peuvent pas faire grand chose de plus... et ça ce comprend :!:

Notre action est née de ce problème... vous parraissez trop décentralisé dans votre manière de fonctionner. Donc oui, il y a de l'action, oui il y a des gens qui ce démenent... mais ce n'est pas le cas à l'échelle nationale par manque de coordination. Regardez simplement les réponses de votre présdident sur les FAQ de vos sites :arrow: "compète" par si "compète" par là... "oui nous continuerons les compètes"... etc... etc...
Et toutes les actions ne tiennent que sur la volonté de quelques uns... si ils arretent, l'action stoppe net :(

A un moment donné, nous loisirs, ne nous sommes pas senti représenté ou alors mal. Voilà pourquoi FCSMP a redémarrée son action... au passage, on a pu voir depuis des mouvements "d'urgence" chez FNPSA et c'est tant mieux :D. Notre fonctionnement est différent, nous travaillons de façon concerté et coordonnée au niveau national (maintenant on peut le dire, même si nous ne sommes en place que depuis peu: 83/13/06/66/Réunion (974)/...).

Donc travaillons ensemble sur certains projets si nous tombont d'accord car notre objectif n'est pas de diviser (c'est pourquoi aussi, nous ne faisont pas de Licence comme la FNPSA ou la 2F) mais de réunir sur les fondamentaux de la Csm au delà des guerres inter-Fédés... l'union fait la force bon sang :twisted: :wink:
Dernière modification par Orca le dim. nov. 04, 2007 11:11 am, modifié 3 fois.
y a pas que la Daurade dans la vie y a le Denti aussi...

http://vimeo.com/29312240

Avatar de l’utilisateur
scal
M'enfin...
M'enfin...
Messages : 2636
Inscription : jeu. janv. 22, 2004 10:46 pm
Localisation : Sanary-Olioulles

Message par scal » sam. nov. 03, 2007 11:42 pm

casper13 a écrit :bonjour, je ne parle pas souvent, mais en ces tempsje vais me permettre quelques petites phrases.
Je suis comme vous tous un passionné de CSM, mais aussi un licenciéFNPSA comme j'ai été un licencié FFESSM en ses temps glorieux.
Ceux qui pensent que la fnpsa est élitiste se trompent et demandez à votre représentant lors de la réunion du 24/10 du GIP si Mr .........RESPONSABLE DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT DE LA fnpsa parlait aux noms des compétiteurs ou bien aux noms de tous les passionnés que nous sommes.
Ce que je veux dire c'est que dans ttous les sports, il y a une fédération qui gère les interets de tous, des clubs qui permettent l'éducation, l'apprentissage afin que les risques inhérents à la pratique du sport en retire les plaisirs; et dieu sait que notre sport est dangereux.
Dans chaque sport, il doit y avoir une école, ou l'on parlera des techniques, du materiel, des poissons, des lieux de peche, mais aussi des dangers de notre sport....
Quelques personnes oeuvrent en ce sens au sein de la FNPSA car ils ne peuvent pas DDJS oblige faire autrement, le sport a toujours été reglementé et c'est ici qu'une fédération intervient. Je ne critique nullement votre initiative mais bien au contraire je l'approuve et vais dans son sens mais ce que je veux dire c'est que notre sport est trop individualiste et l'on ne pense pas assez aux jeunes.
Qui parmi vous a appris a pecher seul, qui a entendu des syncopes.....
Un club comme il en existe dans tous les sports peut et doit penser aux autres et non pas seulement à soi.
La FNPSA est jeune, des sportifs ont sacrifié leur carrière pour ce projet et non pas seulement pour les competitions.
Si vous ne connaissez pas le club scolari sur marseille, je vous invite à vous renseigner au magasin ZONE BLEU et vous verrez qu'une iddée un peu moins égoiste de notre sport est en train de naitre.

Merci pour votre attention.
J'espere que mon mesage aura été compris de tous et va tout à fait dans votre sens, il a simplement vocation à éclaicir quelques points.
Gilles (mat) a été renvoyé dans ses chaumières, alors que ce dernier ce bat comme un diable pour notre sport.
je viens de relire l'ensemble du post et je ne vois pas où il a été renvoyé dans ses chaumières.... :quid:

ce qui me gonfle dans tout ça c'est que sur ce post: http://www.spearboy.com/phpforum/forum/ ... sc&start=0, à part jeremy, on a vu personne :?
si à ce moment là, vous n'auriez que simplement pris la parole pour réfléchir avec nous sur les solutions envisageables face à cet arrêté, si nous avions vus des dirigeant locaux de la FNPSA s'engager et prendre une position claire (à posteriori, puisque le mal était déjà fait :? ), on aurait peut être même pas eu l'idée de ressortir la FCSMP des tiroirs ..... :huh:

au lieu de cela vous montez au créneau dès que l'on égratigne un tant soit peu votre image... :roll:

venez réfléchir avec nous, proposez vos solutions face aux problèmes, partagez nos préoccupations au lieu d'épier le moindre de nos écarts.
La seule chose que nous voulons c'est défendre nos droits de chasseurs du dimanche, là où vous ne pouvez peut être pas le faire :mogguh:
ORDRE, RIGUEUR ET DISCIPLINE !

Le vieux crabe ne supportera plus les invités qui ne se plient pas à la devise!

http://prezi.com/mhyed8fezcmo/presentat ... e-passion/

Avatar de l’utilisateur
kikibateaunoir
Casgiu merzu
Casgiu merzu
Messages : 300
Inscription : jeu. juin 19, 2003 5:35 am
Localisation : corse du sud osani 1ere etoile rantamplan
Contact :

Message par kikibateaunoir » dim. nov. 04, 2007 8:14 am

je pense que ce raprochement avec des personnes intelligentes et senssées se fera sans aucun probleme sur le terrain
nous ne defendons pas exactement le meme type de chasse sous marine
mais beaucoup d interets commun nous animent
donc il n y a pas de raison de ne pas marcher ensemble sur des points qui nous preocupent
si diamox, apneiste ffe s ouvre a des chasseurs fnpsa cela veut dire
que c est possible si l on fait abstraction de nos apartenances pour quelques temps sur le terrain des negociations

je pense d ailleur qu il serait bon d adpter des startegies communes
en tout cas sur l environnement, et le permis payant

personnellement ce qui me choc le plus c est que les deux fédérations veulent gerer et recuperer notre passage obligé par leurs structure
l une par le permis payant
l autre sous couvert de formation
la psm doit rester libre de choix
ainsi nous sommes pour quelques uns , fnpsa ou ffessm parce que nous l avons choisi pour x raisons
et non pas parce que on nous l aurait imposé
ce qui ne veut en aucun cas dire que nous considerons les membres de ces fedes pour responsable des prises de decision de leurs cdn

pesonnellement j encouragerais toujours les membres de fcsmp
de partager avec les membres des deux autres federations si toutefois cela peut aider la cause commune
cg
Image
FCSM Pé- UN TRAIT D UNION-

aquatangue
Messages : 3
Inscription : mer. oct. 10, 2007 10:58 am
Localisation : Ile de la Réunion

Message par aquatangue » dim. nov. 04, 2007 8:41 am

Après avoir lu pas mal de choses sur le retour de la FCSMP sur un autre site, je suis rassuré par les propos tenus ici...
On parle partage, coopération, rapprochement enfin quelque chose de constructif.

Depuis le départ c'est ma façon de penser, on n'est pas tous d'accord et alors! c'est normal, heureusement.... par contre certains points nous concernent tous alors on les règles ensemble et ensuite on voit pour les différences.

Ici (Réunion) je vais m'efforcer de travailler en collaboration avec tout le monde et pourtant certains points vont être très délicats à traiter mais j'espère que le bon sens va s'imposer :roll:

PS : pour info Réunion = 974 :wink:
Un couturier, c'est comme un boucher : il met la viande en valeur. (J.J. Peroni)

Avatar de l’utilisateur
savoyard
Grand petit tomme
Grand petit tomme
Messages : 3351
Inscription : lun. juil. 19, 2004 4:42 pm
Localisation : 38

Message par savoyard » dim. nov. 04, 2007 10:53 am

diamoxlecat a écrit :Pour avoir discuté hier soir pendant pres d'une heure avec casper le kangourou je peux t'affirmer Sav que certaines personnes à la FNPSA ne defende pas uniquement la notion de compétition.Je ne les connais pas tous loin de là mais crois moi casper partage la même notion de chasse loisir, simple activité grisante et necessaire à notre équilibre psychologique.

Et puis casper question poulpe il s'y connait :roll:
J'en suis convaincu, ce que je voulais dire, et que j'affirme, c'est qu'au niveau local, la discussion avec la FNPSA est riche, avec des interlocuteurs de valeurs, sérieux, combatifs et motivés, des gens avec qui on a envie de monter ensemble au créneau!!! :D :D :D

Par contre, contraste incroyable :( , sur le site d'edk je sens une dent contre nous, une condescendance dans le meilleurs des cas dont je ne vois pas comment je peux me saisir pour avancer! :( On dirait qu'après avoir abattu l'arbre qui poussait dans la cour de la 2F, la FNPsa attend de voir repousser des fruits qu'elle pourra cueillir... :roll: Gros paradoxe qui prouve selon moi qu'elle a le nez dans le guidon et ne voit pas ques les acquis perdus par la 2f ne seront récupérés par personne. La compèt, c'est mort, c'est désormais à mon sens un combat d'arrière garde, ce qui peut encore j'espère être sauvé c'est la pe^che, et c'est là que je veux investir mon énergie!!! C'est un avis personnel. :D
"Nos poutrasses c'est vous"
- FRED FACTORY - Pro Staff research&developpement

Répondre